© Kalel KOVEN
{{thumb80}}
© Roméo BALANCOURT
{{thumb80}}
©  David TEMPLIER
{{thumb80}}
© Pierre STEVENIN
{{thumb80}}
© Tristan SHU
{{thumb80}}
© Balint PÖRNECZI
{{thumb80}}
© Fred MARIE
{{thumb80}}
© Patrick HANEZ
{{thumb80}}
© Aurélien FAIDY
{{thumb80}}
© Cyril ABAD
{{thumb80}}
© Michel Denis-Huot
{{thumb80}}
© Thomas VOLLAIRE
{{thumb80}}
© Jacques GILLON
{{thumb80}}
© Olivier GRUNEWALD
{{thumb80}}
© Jacques BORGETTO
{{thumb80}}
© Pascal BOURGUIGNON
{{thumb80}}
© Diego BUÑUEL
{{thumb80}}
© Scarlett COTEN
{{thumb80}}
© Ljubiša DANILOVIC
{{thumb80}}
© Marion DUBIER-CLARK
{{thumb80}}
© Tony EL HAGE
{{thumb80}}
© Guillaume FLANDRE
{{thumb80}}
© Stanislas GUIGUI
{{thumb80}}
© Jacky LEY
{{thumb80}}
             © Eric MARRIAN
{{thumb80}}
© Bruno MORANDI
{{thumb80}}
© Pascal XICLUNA
{{thumb80}}
© Jean-Louis COURTINAT
{{thumb80}}
© Gérald GERONIMI
{{thumb80}}
© Frédéric BOEHLI
{{thumb80}}
© Julien APRUZZESE
{{thumb80}}
© Bruno AMSELLEM
{{thumb80}}
© Pierre-Anthony ALLARD
{{thumb80}}
© Eric BOUVET
{{thumb80}}
07.08.2015

X-Pro1 et X-T1

Avant la série des boîtiers X de FUJIFILM, prendre des photos à l’autre bout du monde relevait du défi physique. En tant que reporter télévision, j’avais déjà tout le matériel caméra et un sac à dos supplémentaire pour mon boîtier reflex et trois optiques (grand angle, zoom et 85mm à grande ouverture). Poids total 10kg. Souvent, lorsque je partais sur le terrain, il fallait que je choisisse entre la caméra ou l’appareil photo. Grâce au X-Pro1 et ensuite le X-T1, le problème ne se posait plus. Je pouvais tout embarquer avec moi sans aucune gêne et réaliser toutes les photos lorsqu’on posait la caméra.

Diego Buñuel


Aucun commentaire.


Laisser un commentaire

Ambassadeurs X-Photographers