© Kalel KOVEN
{{thumb80}}
© Roméo BALANCOURT
{{thumb80}}
©  David TEMPLIER
{{thumb80}}
© Pierre STEVENIN
{{thumb80}}
© Tristan SHU
{{thumb80}}
© Balint PÖRNECZI
{{thumb80}}
© Fred MARIE
{{thumb80}}
© Patrick HANEZ
{{thumb80}}
© Aurélien FAIDY
{{thumb80}}
© Cyril ABAD
{{thumb80}}
© Michel Denis-Huot
{{thumb80}}
© Thomas VOLLAIRE
{{thumb80}}
© Jacques GILLON
{{thumb80}}
© Olivier GRUNEWALD
{{thumb80}}
© Jacques BORGETTO
{{thumb80}}
© Pascal BOURGUIGNON
{{thumb80}}
© Diego BUÑUEL
{{thumb80}}
© Scarlett COTEN
{{thumb80}}
© Ljubiša DANILOVIC
{{thumb80}}
© Marion DUBIER-CLARK
{{thumb80}}
© Tony EL HAGE
{{thumb80}}
© Guillaume FLANDRE
{{thumb80}}
© Stanislas GUIGUI
{{thumb80}}
© Jacky LEY
{{thumb80}}
             © Eric MARRIAN
{{thumb80}}
© Bruno MORANDI
{{thumb80}}
© Pascal XICLUNA
{{thumb80}}
© Jean-Louis COURTINAT
{{thumb80}}
© Gérald GERONIMI
{{thumb80}}
© Frédéric BOEHLI
{{thumb80}}
© Julien APRUZZESE
{{thumb80}}
© Bruno AMSELLEM
{{thumb80}}
© Pierre-Anthony ALLARD
{{thumb80}}
© Eric BOUVET
{{thumb80}}
06.10.2015

Shooting Photo : Thomas Dutronc

Si j’ai pu photographier récemment Thomas Dutronc en vue d’un article de presse dans des conditions privilégiées, c’est mon matériel de studio et de photographie qui a dû se transporter dans les locaux du Show-Room Gibson à Paris.

La raison en était toute simple : d’une part être dans un espace accueillant et privatisé disposant de suffisamment d’intimité, mais aussi avoir à disposition des séries de guitares comme on le souhaitait.

Pour réaliser cette « captation » dans les meilleures conditions possibles, j’ai donc embarqué sur site en accompagnement de mon boitier X-T1, l’ensemble de mon parc d’objectifs (je ne savais pas à l’avance ce que l’inspiration et les possibilités me commanderait sur place), ainsi que deux flashs professionnels de Studio avec leurs trépieds et Soft Box de 80 cm, un cobra déclenchable à distance avec trépied et parapluie et bien entendu pour piloter l’ensemble : Un « trigger » radio.

En résumé voici mon matériel pour cette journée :

Fujifilm X-T1

• Objectifs : XF35mmF 1.4, XF56mmF1.2, XF16-55mmF2.8, XF50-140mmF2,8 (ce qui représente mon set gagnant !)

• 2 Strobes Professionnels de Studio + Deux Softbox 80 Cm

• 1 Flash Cobra + Parapluie 80 Cm

• Un déclencheur à distance (« Trigger ») Radio.

Je ne parle pas de mon X100T, je n’en reparlerais pas d’ailleurs : si vous me lisez fréquemment vous comprendrez vite qu’il est de toutes les parties, c’est mon inséparable.

 

Une fois les systèmes de lumière assemblés et branchés sur place, avant quelque calages que ce soit, c’est au X-T1 de bénéficier de quelques réglages indispensables pour un éclairage de type studio :

• Menu 1 des paramètres (bleu) : Dans la config de l’écran, je désactive le rendu dans la visée (Expo et BDB), me permettant de bénéficier d’un viseur clair puisque c’est moi qui réaliserais l’apport de lumière.

• Réglage en tout manuel : Ouverture « de départ » sur F8, Vitesse au 1/125 ème, ISO 400 (ceux que ça intrigue peuvent toujours venir me demander pourquoi je travaille en studio à souvent 400 et même 800 ), BDB manuelle bien évidement et Mode Std Provia de l’appareil.

• « Trigger » pilote sur la griffe Flash et c’est parti pour des calages : Non pas vraiment, il reste encore à ne pas oublier de paramétrer le X-T1 en obturateur Manuel, à régler la commande Flash en mode « Flash Contrôleur ».

Une fois l’ensemble allumé et connecté il ne reste plus qu’à caler une lumière de base propre, que nous pourrons modifier à loisir lors du « shooting ».

J’en profite pour conseiller la fréquentation d’un Workshop studio, très formateur en terme d’apprentissage de la lumière (Pub). Il n’était pas question de complexifier une lumière multi-source mais d’être efficace et de pouvoir positionner différentes lumières prêtes à l’emploi dans différents spots du local tout en conservant le « trépied cobra » en accompagnement mobile sur chaque zone de captation.

Le X-T1 dans ce genre d’exercice est un véritable bonheur à l’usage, comme de coutume il demeure léger et non intrusif pour le sujet.
Sur cette séance j’ai travaillé essentiellement avec le XF16-55mmF2.8 qui suivant les espaces de prise de vue me permettait un ajustement rapide. Il faut être toujours très réactif sur ce type de set.

J’ai aussi pour certains portraits réalisés en éclairages plus naturels utilisé le XF56mmF1.2, parfait.

Concernant mon sujet, je n’aurais que peu à le guider dans une recherche de naturel, il nous offrira pendant la séances quelques airs de Guitare qui sont un plaisir et rendent l’ambiance toujours plus légère, quelques rappels pour attirer son regard… Une personne adorable, une belle personnalité.

Quelques photographies validées et publiées :

 


Aucun commentaire.


Laisser un commentaire

Ambassadeurs X-Photographers