© Kalel KOVEN
{{thumb80}}
© Roméo BALANCOURT
{{thumb80}}
©  David TEMPLIER
{{thumb80}}
© Pierre STEVENIN
{{thumb80}}
© Tristan SHU
{{thumb80}}
© Balint PÖRNECZI
{{thumb80}}
© Fred MARIE
{{thumb80}}
© Patrick HANEZ
{{thumb80}}
© Aurélien FAIDY
{{thumb80}}
© Cyril ABAD
{{thumb80}}
© Michel Denis-Huot
{{thumb80}}
© Thomas VOLLAIRE
{{thumb80}}
© Jacques GILLON
{{thumb80}}
© Olivier GRUNEWALD
{{thumb80}}
© Jacques BORGETTO
{{thumb80}}
© Pascal BOURGUIGNON
{{thumb80}}
© Diego BUÑUEL
{{thumb80}}
© Scarlett COTEN
{{thumb80}}
© Ljubiša DANILOVIC
{{thumb80}}
© Marion DUBIER-CLARK
{{thumb80}}
© Tony EL HAGE
{{thumb80}}
© Guillaume FLANDRE
{{thumb80}}
© Stanislas GUIGUI
{{thumb80}}
© Jacky LEY
{{thumb80}}
             © Eric MARRIAN
{{thumb80}}
© Bruno MORANDI
{{thumb80}}
© Pascal XICLUNA
{{thumb80}}
© Jean-Louis COURTINAT
{{thumb80}}
© Gérald GERONIMI
{{thumb80}}
© Frédéric BOEHLI
{{thumb80}}
© Julien APRUZZESE
{{thumb80}}
© Bruno AMSELLEM
{{thumb80}}
© Pierre-Anthony ALLARD
{{thumb80}}
© Eric BOUVET
{{thumb80}}
29.01.2016

Mon sac photo Fujifilm

C’est dans une besace toile discrète et légère que je transporte mon outil de travail.

J’ai constitué mon kit « idéal » en fonction de mes pratiques photographiques mais aussi de sorte qu’il demeure léger et pratique à l’usage.

Plus de sac photographique dédié en ce qui me concerne : ils ne répondent pas toujours à mes besoins exacts de rangement et sont à mon goût trop peu discrets. Par ailleurs, c’est en ce qui me concerne l’accessoire que j’use le plus.

Mon sac est en effet balloté entre rue, zones « sales », coffre de voiture, extérieurs parfois « gadouilleux » et j’ai choisi au fil du temps de me constituer un système qui puisse être remplacé rapidement, sans scrupule ni regret.

C’est donc un accessoire plus pratique que « tendance » que je me suis assemblé en me procurant des inserts universels que l’on peut à souhait moduler entre eux et compartimenter, garants même pour le modèle retenu d’une bonne protection contre l’humidité et que je peux au gré de mes besoins intégrer dans n’importe quel besace ou sac à dos du marché.

La discrétion est parfaite, une simple besace de type toile « US » est peu couteuse à remplacer et se transforme ainsi en un véritable sac photographique protégé.

C’est d’ailleurs assez incroyable d’imaginer que dans une si petite besace, j’intègre tout le matériel dont j’ai besoin au quotidien :

• Un Fujifilm X-T1 que j’ai choisi pour ses performances, sa polyvalence, son homogénéité parfaite et sa légèreté. C’est un appareil durable et vraiment très agréable à utiliser.

• Pour les séances ou j’ai une liberté de mouvement, j’ai toujours privilégié les focales fixes avec un goût particulier pour :

  • Le 50 mm équivalent : mon Fujifilm XF35mmF1.4 me suit partout, c’est l’objectif de tous les instants

  • Le 85 mm équivalent : mon Fujifilm XF56mmF1.2 me donne une satisfaction totale pour notamment les portraits

  • Le 35 mm équivalent : j’ai choisi de ne pas m’équiper d’un objectif mais d’un boîtier Fujifilm X100T qui couvre tous mes besoins en 35 mm et est toujours prêt pour l’action, même en complément du X-T1 affublé d’une autre focale.

• Pour les séances où ma liberté de mouvement est plus limitée, ou dans les cas où il me faut composer sur le vif, j’ai choisi de ne pas revoir le niveau d’exigence des images et de bénéficier de ce qui se fait aujourd’hui de mieux et de plus rapide dans la motorisation avec :

  • Un XF16-55mmF2.8 qui en plus est résistant « Tout Temps »

  • Un XF50-140mmF2.8 qui l’est aussi et qui de plus me servira en portraits

• Enfin pour le « tout venant » ultra léger, j’ai conservé mon 18-55 des débuts qui est une merveille de qualité d’image, de polyvalence et de légèreté.

• Un premier étui à lunettes bien pratique me sert à ranger 3 batteries chargées et 3 cartes mémoire de 16 Go de secours alors que tous mes boîtiers partent équipés d’une carte de 32 Go rapide. 2 batteries me suffisent en règle générale, j’en transporte cependant 4 car elles sont compactes et légères et parfois si l’on sait quand on part, on ne sait pas toujours quand on va rentrer et quand on va pouvoir recharger …

• Un second étui à lunette me sert de « trousse technique » : Un rouleau « mini » de gaffer, une cordelette, une clé à pan ( pour la platine grip ), un chiffon micro-fibre de réserve, un déclencheur « maison » …

• Une poignée Grip verticale pour le X-T1, le rendant particulièrement confortable en portraits et idéalement équilibré avec le 50-140 2.8, elle me permet aussi de disposer de deux sources d’énergie.

• Le Flash d’appoint livré avec le X-T1

• Un Flash Cobra manuel, déclenchable à distance au nombre Guide de 52, je n’utilise pas de « TTL »

• Au besoin mon bon vieil X-E1 que j’adore : c’est un boîtier affectif pour moi, symbole d’un retour « aux sources » et à la légèreté et qui délivre encore des images époustouflantes. A ce jour, c’est mon boîtier de secours, je ne l’embarque que sur missions.

• Une housse pluie (genre de K-Way pour sac photo)

• Un mini trépied souple

• Une soufflette avec pinceau amovible

• Une pochette Filtres : 3 filtres ND de nombre différents, 1 Filtre Uv pour le 35 mm, 1 Filtre Uv + Tons Chair pour le 56 mm

• Un bloc note

Bien entendu il s’agit là du contenu de mon sac au plus complet et je le module « au gré du vent » suivant les interventions.

 

Ce que j’ ai gagné niveau sac/poids avec le système Fujifilm ?

• Une qualité homogène quelque soit l’optique utilisée et ce dès la pleine ouverture

• Une perte de poids considérable que j’estime divisée entre 2 voir 3

• Une perte d’encombrement : mes besaces sont aujourd’hui bien plus discrètes, avec plus de matériel dedans. En volume, j’en ai moins, en technique j’en ai plus ! Je dirais que le volume de mes sacs photo c’est divisé lui aussi par 2.

• Un plaisir particulier à photographier avec un matériel au format raisonné

 

Ce que j’ ai perdu niveau sac/poids avec le système Fujifilm ?

• Dans ma pratique : absolument rien

• Des maux de dos, des douleurs au poignet ( c’est finalement un plus ! )

• Des kilos !



Aucun commentaire.


Laisser un commentaire

Ambassadeurs X-Photographers