© Kalel KOVEN
{{thumb80}}
© Roméo BALANCOURT
{{thumb80}}
©  David TEMPLIER
{{thumb80}}
© Pierre STEVENIN
{{thumb80}}
© Tristan SHU
{{thumb80}}
© Balint PÖRNECZI
{{thumb80}}
© Fred MARIE
{{thumb80}}
© Patrick HANEZ
{{thumb80}}
© Aurélien FAIDY
{{thumb80}}
© Cyril ABAD
{{thumb80}}
© Michel Denis-Huot
{{thumb80}}
© Thomas VOLLAIRE
{{thumb80}}
© Jacques GILLON
{{thumb80}}
© Olivier GRUNEWALD
{{thumb80}}
© Jacques BORGETTO
{{thumb80}}
© Pascal BOURGUIGNON
{{thumb80}}
© Diego BUÑUEL
{{thumb80}}
© Scarlett COTEN
{{thumb80}}
© Ljubiša DANILOVIC
{{thumb80}}
© Marion DUBIER-CLARK
{{thumb80}}
© Tony EL HAGE
{{thumb80}}
© Guillaume FLANDRE
{{thumb80}}
© Stanislas GUIGUI
{{thumb80}}
© Jacky LEY
{{thumb80}}
             © Eric MARRIAN
{{thumb80}}
© Bruno MORANDI
{{thumb80}}
© Pascal XICLUNA
{{thumb80}}
© Jean-Louis COURTINAT
{{thumb80}}
© Gérald GERONIMI
{{thumb80}}
© Frédéric BOEHLI
{{thumb80}}
© Julien APRUZZESE
{{thumb80}}
© Bruno AMSELLEM
{{thumb80}}
© Pierre-Anthony ALLARD
{{thumb80}}
© Eric BOUVET
{{thumb80}}
23.10.2015

Magazine Géo

J’ai réalisé la photo de couverture de ce mois-ci de Géo sur la petite île de Tub à 1 heure de bateau de Krabi dans le sud de la Thaïlande. Photographier la mer sous ces latitudes n’est jamais chose simple. Trop tôt il n’y a aucune transparence dans l’eau et trop tard le soleil crame les couleurs, la brume monte et l’eau scintille. Les autres difficultés sont qu’à marée haute le banc de sable est recouvert par la mer et qu’après 9h du matin les vacanciers commencent à débarquer sur l’île, d’où pas mal de facteurs à prendre en compte et un créneau très court pour réaliser cette image. Après une première visite de repérage, je suis revenu trois jours plus tard avec mon drone sur lequel j’ai fixé mon X-E2 avec le XF14mm. Et une fois dans le ciel, le spectacle dans mon retour vidéo était magique, plus qu’à cadrer et à déclencher !

La double page d’ouverture de Géo s’est faite un peu par hasard et un peu par intuition. Après avoir sillonné les méandres de la mangrove en bateau, je me suis dis que vu d’un peu plus haut cela devait certainement avoir de la « gueule ». Le soleil n’allait pas tarder à se coucher, je devais faire vite. J’ai trouvé un banc de sable pour décoller et à partir d’une dizaine de mètre d’altitude, j’ai compris que je ne m’étais pas trompé, la photo est bien là ! Là aussi j’ai utilisé un X-E2 + XF14mm

 Magazine GEO spécial Thaïlande n°440 – octobre 2015


3 commentaires.


Laisser un commentaire