© Kalel KOVEN
{{thumb80}}
© Roméo BALANCOURT
{{thumb80}}
©  David TEMPLIER
{{thumb80}}
© Pierre STEVENIN
{{thumb80}}
© Tristan SHU
{{thumb80}}
© Balint PÖRNECZI
{{thumb80}}
© Fred MARIE
{{thumb80}}
© Patrick HANEZ
{{thumb80}}
© Aurélien FAIDY
{{thumb80}}
© Cyril ABAD
{{thumb80}}
© Michel Denis-Huot
{{thumb80}}
© Thomas VOLLAIRE
{{thumb80}}
© Jacques GILLON
{{thumb80}}
© Olivier GRUNEWALD
{{thumb80}}
© Jacques BORGETTO
{{thumb80}}
© Pascal BOURGUIGNON
{{thumb80}}
© Diego BUÑUEL
{{thumb80}}
© Scarlett COTEN
{{thumb80}}
© Ljubiša DANILOVIC
{{thumb80}}
© Marion DUBIER-CLARK
{{thumb80}}
© Tony EL HAGE
{{thumb80}}
© Guillaume FLANDRE
{{thumb80}}
© Stanislas GUIGUI
{{thumb80}}
© Jacky LEY
{{thumb80}}
             © Eric MARRIAN
{{thumb80}}
© Bruno MORANDI
{{thumb80}}
© Pascal XICLUNA
{{thumb80}}
© Jean-Louis COURTINAT
{{thumb80}}
© Gérald GERONIMI
{{thumb80}}
© Frédéric BOEHLI
{{thumb80}}
© Julien APRUZZESE
{{thumb80}}
© Bruno AMSELLEM
{{thumb80}}
© Pierre-Anthony ALLARD
{{thumb80}}
© Eric BOUVET
{{thumb80}}
06.10.2015

« FREE » – Shooting Shirley Souagnon

C’est avec l’humoriste Shirley Souagnon et son équipe que nous nous sommes isolés 48 heures au Studio pour réaliser les photographies qui constitueront les supports de communication de son nouveau spectacle « Free » accompagnés par le groupe « The Krooks ».

Pour réaliser cette production, j’ai utilisé en principal mon fidèle Fujifilm X série 100.

Un impératif technique de mobilité choisi lors de nos entrevues de préparation limitait la puissance des sources de lumière.

L’avantage du Fujifilm série 100 avec son obturateur central est que pour les prises de vues les plus toniques – réalisées à l’aide d’un trampoline et d’un « matelas de réception » – la limite de synchronisation sans perte de puissance est extrêmement élevée, permettant des vitesses de l’ordre du 1/2000 sans aucune restriction. Cette mécanique permet alors l’usage de sources moins puissantes mais plus faciles à manœuvrer dans l’instant utilisables sans aucun compromis.

La qualité du capteur et de l’optique n’apportant aucune perte de rendu ni de précision par rapport au reste de la gamme, c’est un choix royal pour tout usage tonique en Studio.

Les photographies plus institutionnelles ont été quand à elles produites à l’aide de mon inséparable X-T1.

Il aura aussi fallu réaliser les photographies de chaque élément du décors de spectacle et des instruments sous tous les angles pour étendre les choix de montage ultérieurs des visuels.

Au total après plusieurs entrevues de « calage », pas moins de deux jours de prise de vue non-stop au Studio accompagnés par toute l’équipe (Assistant Lumière, Make-Up, Scénariste, Assistants techniques … que je remercie vivement) auront été nécessaires pour produire toutes les images utiles.

Croyez-moi … 48 heures de prise de vue vous font d’autant plus apprécier la légèreté du matériel utilisé.

 

Ci-après c’est avec plaisir que je partage de manière exclusive pour Fujifilm quelques rendus et photographies de Backstage-Rushs, ainsi que l’affiche finale du spectacle.

 

Remerciements : Shirley Souagnon


Aucun commentaire.


Laisser un commentaire